LES SOTZ TRIUMPHANS

Recueil Trepperel

Recueil Trepperel

*

LES  SOTZ  TRIUMPHANS

*

Cette sottie fut écrite vers 1475. Comme beaucoup de pièces allégoriques, elle illustre un proverbe : À trompeur, trompeur et demi. On pourrait même en tirer deux autres morales : Chacun est sot, et le Temps est fluctuant. La représentation commence par un « cri », dont la mission était double : attirer les amateurs de sotties en répétant à satiété le mot « sot » ou le mot « fol », et leur permettre de se placer avant le début du spectacle.

Plusieurs personnages figurent dans d’autres sotties : Chascun se trouve dans l’Astrologue ; Sotie dans les Vigilles Triboullet ; Fine Myne1 dans les Sotz fourréz de Malice. Quant au Temps (bon, si possible), il est le héros absent des deux sotties de Genève.

Source : L’édition la plus juste est celle du Recueil Trepperel, nº 10. Le Recueil du British Museum (nº 39) donne certains vers manquants et quelques leçons meilleures.

Structure : Cri, rimes plates, abab/bcbc, Chanson.

Cette édition : Cliquer sur Préface. Au bas de cette préface, on trouvera une table des pièces publiées sur le présent site.

*

Sotie nouvelle & fort joieuse des

Sotz triumphans

qui trompent Chacun

*

À cinq personnages, c’est assavoir :

       SOTIE

       TESTE VERTE

       FINE MYNE

       CHASCUN

       LE TEMPS

 

Rébus de Picardie

Fol à genou trompe

*

*À trompeur, trompeur et demy 2

 

*

 

                                             SOTIE  commence 3      SCÈNE  I

          Sotz triumphans, sotz bruyans, sotz parfaitz,

          Sotz glorieux, sotz seurs4, sotz autentiques,

          Sotz assotéz, sotz par ditz et par faitz,

          Sotz enforcéz5, sotz nouveaulx et antiques,

5    Sotz clercz, sotz laiz6, sotz ecclésiastiques7,

          Sotz avenans, sotz mignons, sotz poupars8,

          Sotz enragéz, hors du sens, fantastiques9 :

          Venez avant, saillez de toutes pars !

          Esveillez-vous plus aspres que liépars10,

10   Sotz de bémol, [de] bécare et nature11 !

          Que faictes-vous ? Debvez-vous estre espars

          À ceste heure ? Voicy malle adventure !

          Saillez en parc12 ; et s’il y a closture

          Qui vous garde, qu(e) yssir ne puissez pas,

15   Abatez tout, rompez, faictes ouverture

          Et acourez plus viste que le pas !

 

                                              TESTE VERTE       SCÈNE  II

          Hée, hé !

                                      FINE MYNE

                             Qu’est là ?

                                   TESTE VERTE

                                                  Sus !

                                    FINE MYNE

                                                            Parle bas.

                                 TESTE VERTE

          Allons !

                                   FINE MINE

                        Où ?

                                TESTE VERTE

                                Devant, vistement !

                                 FINE MINE

          En quel lieu [esse, proprement]13 ?

                              TESTE VERTE

20   Acoup, acoup, on le commande !

                                 FINE MINE

          Et qui esse qui nous demande ?

          Esse nostre mère ?

                             TESTE VERTE

                                            Ce peult bien estre.

                                         FINE MINE

          Je l’ay veue par la fenestre.

                                        TESTE VERTE

          C’est mon14, aussi je l’ay ouÿe.

                                        FINE [MINE

          ………………………  Sotie ?

                                        TESTE VERTE

25   C’est elle,] j’en voy l’aparence.

                                        FINE MINE

          Allons la saluer.

                                       TESTE VERTE

                                        Allons.15

 

                                       FINE MINE        SCÈNE   III

          [Allons,] parle.

                                       TESTE VERTE

                                         Chante.

                                       FINE MINE

                                                           Commence.

                                      TESTE VERTE

          Mais toy, à tout16 tes grans talons !

                                      [FINE MINE

          Ma Mère, nous vous saluons.]

                                     SOTIE

          Mes gentilz poupars gorgias17,

30   Estes-vous en toutes saisons

          En bon point ?

                                    TESTE VERTE

                                      Tousjours gros et gras.

                                    FINE MYNE

          Aussi sains hodié que cras18.

                                    TESTE VERTE

          Fringans, mignons, tousjours grant chière.

                                    FINE MINE

          Le plus riche de nous n’a pas

35   Ung onzain19 en sa gibecière.

                                   TESTE VERTE

          C’est le fort de ceste matière.

                                   FINE MINE

          Et pourquoy ?

                                   TESTE VERTE

                                    Sang bieu ! tu dis raige.

          S’il estoit en ceste manière20,

          Nous y pourrions avoir dommage.

                                  SOTIE

40   Or sus, sus, laissez ce langaige

          Et parlons d’ung autre propos.

          Je vous demande en brief langaige :

          N’y a-il cy que vous deux sotz ?

                                  FINE MINE

          Que nous deux sotz ? Bon gré les potz21 !

                                  TESTE VERTE

45   Que nous deux sotz en ceste ville ?

                                 FINE MINE

          Et ! je regnye quartes et bros22

          S’il n’y en a plus de dix mille.

                                 SOTIE

          Plus de dix mille ?

                                 FINE MINE

                                            Hay, par saint Gille23 !

          Il y en a plus que de ras,

50   Qui ont la teste aussi subtille

          Q’ung veau24 natif au Mardy gras.

                                SOTIE

          Et où sont-ilz ?

                                TESTE VERTE

                                      Partout.

                                FINE MINE

                                                      Hault et bas.

                               TESTE VERTE

          Deçà,

                               FINE MINE

                       Delà,

                                TESTE VERTE

                                    À tous costéz.

                               FINE MINE

          Assez pour charger trente bas

55   De quatorze25 asnes bien bastéz.

                               TESTE VERTE

          Mais ilz sont ung peu translatéz26

          Quasi de latin en françois.

                               SOTIE

          Et ! comment ?

                               FINE MINE

                                       Ilz sont tous gastéz27.

                               TESTE VERTE

          Il [n’y en a pas dix de]28 choix.

                               FINE MINE

60   On n’en treuve pas, de cent, trois

          Qui ne29 [vueillent mascher le]30 sens.

                               SOTIE

          Ha ! vécy pour faire des croix31,

          Par ma foy, plus de quatre cens.

                               TESTE VERTE

          Il est ainsi.

                               FINE MINE

                               De vray.

                               SOTIE

                                                J’entens.

65   Laissez-moy faire ; et puis après,

          S(e) entre voz mains je ne les rens

          Joyeulx32, jamais ne me croyez.

 

                               CHACUN 33        SCÈNE  IV

          Holà !

                               TESTE VERTE

                        Qu’esse ?

                               FINE MINE

                                          Qu’est là ?

                               CHACUN

                                                              Ouvrez !

                               TESTE VERTE

          [Ouvrir ?] Voire, se nous voulons.

70   Qui estes-vous ?

                               CHACUN

                                           Vous le voirez.

          Ouvrez tost !

                               FINE MINE

                                     Par bieu ! nous sçaurons

          Qui c’est, avant que nous ouvrons,

          Et s’il y en a point plus d’ung.

          [……………………….. -ons.]

                               TESTE VERTE

          Comment est vostre nom ?

                                CHACUN

                                                            Chacun.

                               TESTE VERTE

75   Chacun, dea !

                               FINE MINE

                                      C’est ung grant commun.

                               TESTE VERTE

          Chacun, ce sont beaucoup de gens.34

          F(e)rons-nous Chacun entrer céans ?

                                SOTIE

          Je ne sçay trop. [Chacun est fier ;]35

          [Je croy que] ce n’est pas grant sens.

80   De Chacun se fault deffier.

                                FINE MYNE

          Chacun ne fait riens qu(e) espier

          Pour veoir s(e) en nous a que redire.

                               TESTE VERTE

          Et ! s’en voise Chacun chier,

          Qui a voulenté de mesdire !

                               FINE [MINE]

85   Chacun, de jour en jour, enpire :

          Brief et court, vélà son affaire.

                               TESTE [VERTE]

          Chascun36, [si on le laisse dire,]

          On orra parler, crier, et braire.

                               FINE [MINE]

          Qui vouldroit Chacun faire taire,

90   On n’en vendroit37 jamais à bout.

                                SOTIE

          Le pot n’est pas cuit quant il boust.

          Des fais de Chacun me déporte38.

          N’en parlons plus, laissons trèstout.

                               CHACUN

          Sang bieu, ouvrez-moy vostre porte !

                               FINE [MINE]

95   [Que] le grant diable vous emporte !

          Actendez ung peu, s’il vous plaist.

                               TESTE [VERTE]

          Ouvrerons-nous ?

                               SOTIE

                                              Je m’en rapporte

          À vous. Au fort, voyons que c’est.

          À l’adventure, Chacun est

100   Ung peu de nostre parenté.

                               FINE [MINE]

          Que Chacun entre, sans arrest39.

 

                               CHACUN        SCÈNE  V

          Messeigneurs40, Dieu vous doint santé !

          Je me suis premièr(e)ment bouté

          Cy-dedans pour veoir ce déduit.

                               TESTE VERTE

105    Qu’esse-là ?

                               FINE MINE

                                    Quel grant gravité41 !

                               TESTE VERTE

          Quel orgueil !

                               FINE MINE

                                      Ha ! sang bieu, quel bruyt !

                               [TESTE VERTE]42

          Et, comment dea ! Chacun nous suyt ?

          Qu’esse-cy ? Dont vient ceste horreur ?

           [SOTIE]

          Qui luy a donné saufconduit

110   De passer sans me faire honneur ?

                             TESTE VERTE

          Chacun contrefait le seigneur,

          Chacun fait maintenant du sage.

                             FINE MINE

          Chacun fait du grant gaudisseur43.

          Par le sang bieu ! Chacun fait raige.

                             TESTE VERTE

115   Chacun n’est pas grant parsonnage,

          On le peut bien veoir, sur ma foy.

                             SOTIE 44

          Tout acoup, sans plus de langaige,

          Faictes Chascun venir à moy.

                             FINE MYNE

          Je le veulx.

                             TESTE VERTE

                                 Çà, çà acoup venez !

                             CHASCUN

                                                                        Quoy45 ?

                             FINE MINE

120   [Venez] avec nous [vous] esbatre.

                             CHASCUN

          À qui parlez-vous [donc] ?

                             TESTE VERTE

                                                           À toy.

                             CHASCUN

          Allez, allez, villain follastre !

                             FINE MINE

          Et ! monsïeur le gentillastre,

          Ce n’est pas ainsi qu’on me nomme.

                             SOTIE

125   Qu’esse-là ? Je vous oys débatre :

          Qu’(i) a-il de nouveau ?

                             TESTE VERTE

                                                      Brief et somme,

          Chascun trenche46 du gentil homme.

          Je n’y congnois ne blanc ne gris47.

                             SOTIE

          Voire dea, saint Pierre de Romme !

130   Et ! par saint Pol, il a mespris,

          Et en sera de moy repris,

          S’il faict aultre chose qu(e) à poinct.

          Tost, tost, sus ! Que Chascun soit pri(n)s

          Et admené, ne faillez point.

                             FINE MINE

135   Il saura bien son contrepoint,

          S’il scet de nous deux eschaper.

                             TESTE VERTE

          Par le collet de son pourpoint

          Je le prendray, per ou non per48.

                             FINE MINE,  en le prenant

          Allons !

                             CHASCUN

                           Qu’esse-cy ?

                             TESTE VERTE

                                                  Sans crier !

                             CHACUN

140   Ha ! sang bieu, laissez ces fredaines !

                             FINE MINE

          Peu parler et bien besongner.

                             CHASCUN

          Hé ! !

                             TESTE VERTE

                          Vous y seriez six sepmaines49.

                             CHASCUN

          Et ! laissez ! Voz fièvres quartaines !

          Venez-vous cy farcer les gens ?

                             FINE MYNE

145   Mon amy, happe ces mittaines50 :

          Elles sont bien chauldes dedans.

                             CHASCUN

          Je vous donneray sur les dens51,

          S(e) ung peu vous m’eschauffez la teste !

                             TESTE VERTE

          Et ! deussiez-vous saillir du sens,

150   Par Dieu, vous viendrez à la feste !

                             CHASCUN

          Cuydez-vous que Chascun soit beste ?

          Qu’esse-cy, bon gré mon serment ?

                             FINE MINE

          De ce, ne voulons faire enqueste.

          Mais vous viendrez o52 nous vray(e)ment.

                             Icy, doivent regarder son habit.

                             TESTE VERTE

155   Qu’esse-cy, sang bieu ?

                             FINE MINE

                                                     Seurement,

          Chascun est de nostre livrée.

                             [On la voit icy cachée]53 soubz la robe.

                             SOTIE

          Mes enfans, la robe soit ostée,

          Et qu’i soit en son corset mys.

                             TESTE VERTE

          Nous ne serons pas endormis

160   À ce faire.

                             FINE MINE

                                Tire-la !

                             TESTE VERTE

                                               Tien !

                             CHASCUN

          Il fault que je soye remys54

          Et congneu, je le voy trèsbien.

                             FINE MINE

          Tenez, regardez : esse rien ?

          Est-il pourry, ce personnage !

                             TESTE VERTE

165   ………..  Quel Vaspasien55 !

                             FINE MINE

          Ne vélà pas ung beau corsaige ?

                             TESTE VERTE

          On voit bien se Chacun est saige.

          […………………………. -u.]

                             FINE MINE

          Chascun est de nostre lignage :

          De facto, vélà tout conclu.

                             CHASCUN

170   Sus doncques, puis que suis congneu

          Et que vous et moy c’est tout ung,

          Esbatons-nous, je suis esmeu.

          Faisons tout, de propre, commun.

                             SOTIE

          Esbatez-vous avec Chascun,

175   Mes Sotz ; Chascun est vostre frère.

                             FINE MINE

          Chascun ?

                             CHASCUN

                            Quoy ?

                             FINE MINE

                                         Fais ainsi : hun [hun].

                             CHASCUN

          Hun.

                             FINE MINE

                     La mort, tombons en arrière !

                             TESTE VERTE

          Chascun faict, en ceste manière,

          Le grant et aussi le petit.

                             SOTTIE

180   Les Sotz font, devant et derrière,

          De Chascun à leur appétit.

                             FINE MINE

          Chascun !

                             CHASCUN

                             Hon.

                             FINE MINE

                                        Regarde ung petit56.

          Rions tous ensemble : Hy !

                             TESTE VERTE

                                                               Hy !

                             FINE MINE

          Pleurons tous ensemble : Hon !

                             [TESTE VERTE]57

                                                                     Chantons.

                             Ilz chantent tous ensemble.

                             TESTE VERTE,  FINE MINE  et  CHASCUN

185   Chantons à gueulle bée

           Et nous resjouissons,

           Sans entrer en pensée.

          Tant qu’aurons au monde durée,

          Joyeulx et esbatans serons.

190   Et pour tant, soir et matinée,

          Tousjours grant chère [nous] ferons.

           La chose est ordonnée,

           Qu(e) ainsi nous requérons58.

           Et vaugue la gallée !59

 

                             LE TEMPS 60      SCÈNE  VI

195   Le Temps, en ceste année,

           Fera aux compaignons

           Faire raige enragée.

                             TESTE VERTE

          Escoutons.

                             CHACUN

                                 On chante en l’allée.

                             FINE MINE

          Par bieu ! vélà bien dit, pourtant.

                             SOTIE

200   Courage, en point, teste levée !

          Le Temps vous vient en esbatant.

                             LE TEMPS

          Bona diès61 !

                             FINE MINE

                                  Par saint Amant,

          Gentil Temps, bien soyez venu !

                             CHACUN

          De nous serez entretenu

205   Tant que santé nous durera.

                             [LE TEMPS]62

          Chacun selon le Temps sera,

          Ainsi l’ay voulu ordonner.

                 CHACUN

          À mon costé, nul63 ne tiendra,

          Car selon le Temps veulx régner.

                             FINE MINE

210   Chacun se veult jà gouverner

          Selon le Temps, soit bien ou mal.

                             TESTE VERTE

          On voit souvent le Temps muer…

                             FINE MINE

          Le Temps n’est pas tousjours égal.

                             LE TEMPS

          Chacun, vécy le principal

215   De ce qu’il vous conviendra faire

          Se voullez aller à cheval

          Et estre homme de grant affaire :

          Premier, il vous fault contrefaire

          Du saige et du bon entendeur,

220   Dire le mal et le bien taire,

          Et estre trèsparfait menteur64,

          Bourdeur, mensongeur, raporteur,

          Jurant fort d’estoc et de taille.

         Mais se vous n’estes bon flateur,

225   Vostre fait ne vauldra65 pas maille.

          Dictes tousjours des maulx, sans faille,

          De chacun, voire en son abscence ;

          Et si celuy le scet : « Je raille »,

          Direz-vous ; mais c’est en sa présence,

230   Blandissez-le66 sans abstinance,

          Le servant de belle parolle.

                             FINE MINE

          Et ! je prens sur ma conscience :

          Vélà ung bon maistre d’escolle.

                             TESTE VERTE

          Je pry à Dieu qu’on me décolle67

235   Se Chacun n’entent tout cela.

                             CHACUN

          Il auroit bien la teste folle,

          Qui ne l’entendroit [pas].

                             LE TEMPS

                                                         Holà !

          Escoutez, Chacun, tenez là68 :

          Jouer fault de cest instrument,

240   Au jour d’huy, de çà et de là,

          Qui veult régner avec le Temps.

                             CHACUN

          Et comment le nomme-on ? comment ?

                             LE TEMPS

          Une trompe.

                             CHACUN

                                      Ha ! je m’abuse :

          Je cuidoye, par mon serment,

245   Que ce fust une cornemuse69.

                             LE TEMPS

          Cuider70, Cuider Chacun abuse.

          Or71 « trompe » fort, sans avoir peur.

                             FINE MINE

          Qu’esse-là ? Quel coquefabuse72 !

          Sang bieu, Chacun devient trompeur.

                             CHACUN

250   De bien tromper je suis asseur73.

          Escoutez, tirez-vous arrière !

                             LE TEMPS

          N’espargnes ne frère ne seur,

          Parrain, compère ne commère ;

          Mesmes ton père ne ta mère

255   Ne dois espargner. Soyes contens,

          Trompe tout, devant et derrière.

                             CHACUN

          Brief, je feray selon le Temps.

                             FINE MINE 74

          Hon hon [hon hon].

                             TESTE VERTE

                                                 Bien, bien, j’entens.

                             FINE MINE

          Chacun, si, se mescongnoistra75.

                             TESTE VERTE

260   Par bieu ! avant qu’il soit dix ans,

          Chacun trompeur se trompera.

                             FINE MINE

          Pas longuement ne durera

          Le Temps à Chacun, en ce point.

                             TESTE VERTE

          Le Temps à nous retournera,

265   En la fin, je n’en doubte point.

                             CHACUN

          Je vous foys ung gent contrepoint

          De ma trompe gente et jolye.

                             FINE MINE

          Par tromper, Chacun est en point.

          Chacun fait tout par tromperie,

270   Par faulceté, par piperie,

          Par jurer, par mentir, et quoy plus ?

                             TESTE VERTE

          Par bien jouer de flaterie,

          Chacun fait d’ung diable ung reclus76.

                              SOTIE

          Mes assotéz, n’en parlez plus :

275   Le Temps, désormais, si fera

          À vostre gré ; et au surplus,

          Au grant jamais ne vous lerra77.

                             LE TEMPS

          Or çà, çà, gallans : qui l’aura,

          Ceste grant trompe renforcée ?

                             FINE MINE

280   Moy !

                             TESTE VERTE

                            Mais moy !

                             LE TEMPS

                                                Et [à qui sera,

          Après,]78 ceste demye doubl[é]e ?

                             FINE MINE

          Je veulx la grande, elle m’agrée.

                             TESTE VERTE

          Et moy l’aultre, ce m’est tout ung.

                             LE TEMPS

          Vous les aurez sans demourée.

285   Tenez, allez tromper Chacun.

                             FINE MINE

          Par bieu, je tromperay quelq’un ;

          À ceste heure, Chacun se garde !

                             TESTE VERTE

          Je n’en espargneray pas ung,

          Ou le feu sainct Anthoine m’arde79 !

                             FINE MINE

290   Vélà Chacun qui nous regarde

          Pour nous tromper.

                             TESTE VERTE

                                              Par ceste Croix80 !

          Il sera plus fin que moustarde

          S’il n’est mieulx trompé mille fois.

                              Adonc doit soufler Chacun, et sa trompe ne dit rien.

                             CHACUN

          Bon gré [monsïeur] sainct Gervais !

295   Je voy bien que suis attrappé :

          Ma trompe ne vault pas deux noix.

          Par trop tromper, je suis trompé.

                             FINE MINE

          Va-t’en coucher, tu es soppé81.

                             TESTE VERTE

          T(u) en as pour une, mon amy.

                             CHASCUN

300   Ha, ha ! barbier, tu m’as coppé !

                             FINE MINE

          Tu es payé, par sainct Rémy !

                             CHACUN

          Où est le Temps ?

                             TESTE VERTE

                                             Il est endormy.

                             CHASCUN

          Il m’a laissé sans dire adieu.

                             FINE MINE

          À trompeur, trompeur et demy.

                             TESTE VERTE

305   Il est ainsi, par le sang bieu !

                             FINE MINE

          Quant Chacun a joué son jeu,

          Et a eu le Temps à souhait,

          Il se treuve, en temps et en lieu,

          Payé de tout ce qu’il a fait.

                             TESTE VERTE

310   Le Temps, Chacun fait et deffait.

                             FINE MINE

          Le Temps se mue d’heure en heure.

                             TESTE VERTE

          Le Temps est beau, le Temps est let ;

          En ung estat, point ne demeure.

                             FINE MINE

          Mais non obstant, je vous asseure

315   Que les Sotz ont tousjours le Temps82.

                             TESTE VERTE

          Par le sang bieu, la chose est seure !

                             FINE MINE

          Et qui l’auroit donc ? Les chahuans83 ?

                             SOTIE

          Mes enfans, puis qu’avez le Temps,

          Allons boire, je vous empry.

                             FINE MINE

320   Messeigneurs, soyez souvenans :

          À trompeur, trompeur et demy.

                             TESTE VERTE      SCÈNE  VII

          Se nous vous avons fait ennuy,

          Nous et nostre mère Sotie,

          Pardonnez-nous, je vous empry.

325   À Dieu toute la compaignie !

 

                            EXPLICIT

*

Le « cri » initial offre quelques similitudes avec celui que déclamera le Fol du Mistère de saint Quentin, de Jehan Molinet :

153  Et ! je vays assambler mes Fols

          Et tous mes philofoliens84 :

          Desliez-vous de vos liens,

          Sots rabis85, cornus com limaces ;

          Sots de Court qui faictes grimaces,

          Sots retondus, sots bertaudés86,

          Sots esrailliés87, sots eschaudés88,

          Sots de bémol89, sots de nature,

          Sots de béquarre à teste dure !

          Saillez hors de vostre cathoire90 !

 

*

 

1 C’est un jeune garçon, et non une fille, contrairement à ce que pensait Mlle Droz, qui avait tendance à confondre les sexes.   2 Ce sous-titre provient de BM. T donne : Le temps qui court. BM n’a pas de vignette. Celle de T n’a rien à voir avec le texte, comme d’habitude ; je l’ai remplacée par un rébus de Picardie tiré des Bigarrures de Tabourot : Fol à genou trompe [fol âge nous trompe].   3 Le décor symbolise une pièce close, avec une porte, et une fenêtre où Sotie harangue la foule.   4 T+BM : sur  (Seur = assuré.)   5 Fortifiés. Mais aussi : violés. « Il enforçoit les damoiselles. » Godefroy.   6 Laïcs : « Sotz courts, sotz longs, sotz clercz, sotz layz. » Cri des Sotz joyeulx de la nouvelle bande (Montaiglon III).   7 La fête des Fous vit le jour dans les églises. Cf. la Sotie des Sotz ecclésiasticques.   8 Ressemblant à des poupons. Idem vers 29.   9 Fantasques.   10 Léopards. Nombreux points communs avec le Cry pour l’abbé [des Fous] de l’église d’Ausserre, de Roger de Collerye : « Sortez, saillez, venez de toutes pars,/ Sottes et Sotz, plus promps que lyépars ! »   11 « Fol de nature, de b quarre et de b mol. » (Rabelais, Tiers Livre, 38.)   12 « Pour les représentations des mystères, le parc était l’aire de jeu arrangé[e] à même le sol, à distinguer des échafauds. » Recueil des sotties françaises, de Jelle Koopmans, Marie Bouhaïk-Gironès et Katell Lavéant <Classiques Garnier, 2014, tome I, p. 93>. Cette édition reproduit le texte qu’Émile Picot publia en 1912 d’après le recueil BM.   13 Manque dans T et dans BM. J’ai repris le vers 275 des Sotz fourréz de Malice.   14 C’est mon avis.   15 Ils entrent dans la pièce où se trouve Sotie.   16 Avec. Les hauts talons étaient l’apanage des aristocrates, donc des gens qui s’exprimaient bien.   17 Poupons élégants.   18 Aujourd’hui que demain.   19 Un sou.   20 Si c’était le cas : si nous avions de l’argent.   21 On atténuait les jurons : « Bon gré bieu ! » (Le Capitaine Mal-en-point.) Ici, l’atténuation se résout en jeu de mots sur les pots en grès. Le buveur Fine Mine reparlera des pots deux vers plus loin.   22 Les chopines et les brocs : je renonce à boire.   23 On invoquait saint Gilles contre la folie.   24 Qu’un benêt. Cf. Pour porter les présens, vers 67. Pendant les jours gras, on mangeait de la viande. « –Les veaux non dismés de la ville ?/ –Je les remets à nos jours gras. » Sottie des Veaulx, LV 34.   25 30 bâts pour 14 ânes ? Il est vrai que les sotties sont des histoires de fous…   26 On reprochait aux auteurs qui traduisaient du latin (langue synthétique) en français (langue analytique) de rendre leur modèle beaucoup plus lourd. Tête Verte qualifie donc les nouveaux Sots de lourdauds.   27 Aujourd’hui, on dirait « gâteux ».   28 T+BM : nen y a pas de dix   29 Négation explétive : On n’en trouve pas trois sur cent qui veuillent…   30 T+BM : vueille marchez au  (Mâcher le sens = s’imprégner de sagesse : « Maschant le sens, trenchant du sage. » Repues franches. Cf. le Capitaine Mal-en-point, vers 327.)   31 Dans les siècles précédents, on infligeait aux fous une tonsure en forme de couronne centrée d’une croix. « Ou me tondre en guise de fol. » (Farce des Coquins, F 53.) Tristan lui-même, désireux de passer pour « fol ou esturdi,/ Enaprès se tundi en croiz » (La Folie Tristan.) Voir ma note 86.   32 T+BM : Je veulx que  (Voir le vers 189.) Le joyeux est le fou du roi : « Vous estes le joyeulx du Roy, vous avez nom Robin Mouton. » (Rabelais.) Dans leur titre, beaucoup de Sotties sont qualifiées de « joyeuses », et la nôtre en est un exemple. « Joyeuse folie » est une expression figée. « Joyeux » définit tout ce qui est sot, tout ce qui est fol. C’est le mot de passe qui nous ouvre le monde de la Sottie.   33 Il frappe à la porte, comme les Sodomites du Mistère du Viel Testament : « –Hollà ! –Qui est là ? –Ouvre la porte ! »   34 T ajoute : SOTIE / Dea et comment / Vient apres nous chacun ceans / TESTE  (Il devait y avoir un vers en commun, et un autre en céans, à condition de faire rimer le v. 77 en dedans.)   35 T : fier est rhacun  (Les vers 78-101 manquent dans BM.)   36 T place Chascun sous le v. 88.   37 Viendrait. On retrouvera ce vers dans la farce des Maraux enchesnéz (F 42). Dessous, il semble manquer un vers en -aire et un en -out.   38 Je me dispense.   39 Sans hésitation.   40 Chacun entre, et s’adresse aux deux Sots. Il omet de saluer Sotie, qui s’en plaindra au vers 110.   41 Lourdeur (lat. gravitas).   42 T+BM : SOTIE   43 Il se gaudit, il n’est pas sérieux. Voir la sottie du Gaudisseur.   44 Elle se trouve à un bout de la scène, et Chacun à l’autre.   45 T+BM : Ou   46 Se donne des airs de. Cf. le Dorellot, vers 82.   47 Je n’y comprends rien.   48 Qu’il soit mon égal ou pas.   49 Vous pourriez vous plaindre pendant six semaines avant que je ne vous lâche.   50 Ces gifles, ces coups appliqués avec le plat de la main. Cf. le Povre Jouhan, vers 370.   51 Je vous flanquerai un coup de poing.   52 Forme normande de « avec ».   53 BM : La voicy cachee    T :  Ve le cy cache  (BM et T font de cette didascalie une réplique de Tête Verte. Dans nombre de sotties, on déshabille un personnage qui dissimule sous sa robe une livrée de Sot.)   54 Reconnu (en tant que Sot).   55 Quel olibrius. « Quel Vaspasien esse-cy ? » (Sottie des Coppieurs et Lardeurs, T 8.)   56 Un peu.   57 BM : FINE MINE  (Les vers 176-184 manquent dans T.)   58 BM : regnerons   59 « Et vogue la galère ! » On trouvait cette formule digne de la Nef des Fous dans la sottie des Menus propos (T 2). Pour les sources possibles de la chanson, voir Brown, Music in the french secular theater, n° 126.   60 Il est dehors, et il chante (vers 198) un couplet de la même chanson. N’oublions pas que la fenêtre est ouverte.   61 Il entre, et dit « bonjour » en latin.   62 T+BM : SOTIE  —  BM ajoute au-dessus une réplique de Teste Verte : De nous serez entretenu/ Tant que la puissance y sera   63 T+BM : point   64 Même leçon d’hypocrisie dans la Seconde Moralité de Genève, vers 283-4.   65 T+BM : vault  (Pas maille = pas un centime.)   66 Caressez-le.   67 Qu’on me décapite.   68 Il lui tend une trompe. Souffler dans une trompe se disait « tromper ».   69 L’erreur de Chacun est compréhensible, puisque la cornemuse est l’instrument favori des Sots : elle est personnalisée par une tête (comme leur marotte), elle est pleine de vent (comme leur propre tête, dans laquelle souffle le diable), et elle présente un aspect couillu et phallique (on peut même la décorer d’un pénis). Enfin, la cornemuse émet des sons scatologiques.   70 Personnage de trompeur dans la sottie de la Pippée : « L’on dit bien que Cuider abuse. »   71 T+BM : On  (À partir de ce vers, le Temps tutoie Chacun.)   72 Fourberie.   73 Assuré.   74 Il parle à l’oreille de Tête Verte.   75 Ainsi, se leurrera sur lui-même.   76 Un religieux cloîtré.   77 Laissera. La Folie entretient des rapports privilégiés avec le Temps. Dans la Première Moralité de Genève, Mère Folie est l’épouse de Bon Temps.   78 BM : puis apres/ A qui sera  (Les vers 280-283 manquent dans T.)   79 Que le mal des ardents (l’ergotisme) me brûle ! Cf. Trote-menu et Mirre-loret, vers 200.   80 Atténuation du juron Par sainte Croix ! « –Sy ont ! –Non ont, par ceste Croix ! » Le Clerc qui fut refusé à estre prestre, F 11.   81 Tu as soupé : tu as eu ton compte. Cf. les Femmes qui font escurer leurs chaulderons, vers 11.   82 Cf. le Prince et les deux Sotz, vers 7.   83 Les chats-huants, les hulottes. BM : cheuaulx   84 La philofolie [amour de la folie] est le contraire de la philosophie [amour de la sagesse].   85 Enragés (vers 7). Les oreilles ornant certains bonnets de Sots ressemblent à des cornes de limaces.   86 Tondus. « Puis le fist bertauder et tondre en crois…. Et fist amener une asnesse et le fist sus monter ce devant derrière.  » (Continuation de Guillaume de Tyr.) Voir note 31.   87 Exorbités.   88 Assoiffés.   89 Voir la note 11.   90 Votre ruche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :